Être féministe c’est…

Être féministe c’est…

… participer à une compétition de « air-hockey » à ton école secondaire parce que tu sais que tu es aussi bonne qu’un garçon et que tu as envie de le faire.

Le nouveau Petit Robert défini le féminisme comme : Doctrine, mouvement qui préconise l’extension des droits, du rôle de la femme dans la société

En préparant cet article, je me suis rappelé cet événement. J’étais au secondaire un et un concours de « ’air hockey »’ allait se dérouler sur l’heure du dîner. Je ne me rappelle plus pourquoi j’ai décidé de m’inscrire (je déteste la compétition), mais je me souviens être descendue dans la salle de jeux un midi, seule, parce que mes amies trop gênées n’avaient pas voulu me suivre, et commencer à compétitionner avec ce qui me semblait être comme tous les gars de mon école. À mon grand étonnement, après quelques dîners, j’ai terminé en deuxième position. Je me sentais tellement fière et pourtant si petite devant tous ces gars un peu blessés dans leur orgueil d’avoir été battu par une fille.

Maintenant que j’y pense, je crois que ma mère a toujours été féministe, mais qu’elle n’a jamais pris le temps de mettre un mot sur ce qu’elle m’enseignait. Avec elle, je suis la seule fille de ma famille. Encore aujourd’hui, je suis la seule fille de ma petite famille de trois hommes. Lorsque j’étais petite, maman m’a appris à siffler avec mes doigts, je devais moi aussi passer la tondeuse et aider à pelleter. J’ai appris à utiliser les outils de mon père, tout comme mes frères ont appris à coudre et tricoter. Elle ne m’a jamais fait sentir qu’être une fille pouvait m’empêcher de faire quoi que ce soit. Ceux qui connaissent ma mère savent qu’elle est très féminine et élégante, pourtant, c’était toujours maman qui allait porter la voiture au garage lorsqu’un entretien était nécessaire. Je suis certaine que ces moments au garage lui rappelaient ceux avec son père lorsqu’il réparait son camion. Elle m’a souvent raconté qu’elle adorait travailler avec lui. Mais il n’y avait pas que moi, mes frères aussi ont eu leur lot d’enseignement. Sans le savoir, elle nous enseignait une pensée féministe dans notre quotidien d’enfant et d’adolescent. C’est comme si mes parents avaient, avant l’heure, compris qu’aucune tâche domestique, artistique, mécanique ou autre ne pouvait définir qui nous étions.

Mais, être féministe signifie tant de choses. Pourtant, il y a encore tant de fausse croyance autour de ce mouvement de pensée. J’ai longtemps hésité à m’afficher ouvertement comme féministe de peur d’avoir à affronter ces préjugés. C’est lors d’un « road trip », lorsqu’un ami à mon chum m’a répondu naturellement : « on le sait que tu es féministe Marjo » que j’ai réalisé qu’être féministe était une manière de vivre aussi. Je me suis demandé comment il avait fait pour le savoir. Je ne lui en avais jamais parlé et pourtant, il semblait trouver évident que j’aie adhéré à ce mouvement.

 Je vais essayer, dans ce court billet, de démanteler quelques préjugés qui semblent revenir trop souvent lorsqu’on s’affiche comme féministe.

À la blague, mon chum dit toujours qu’être féministe c’est, sans aucun doute, une femme qui brûle sa brassière. Heureusement pour mes seins, je ne suis pas obligée de le faire. Désolé chéri, ce n’est pas tout à fait ça.

J’ai souvent entendu qu’il n’y a que des femmes lesbiennes qui sont pour le droit des femmes. C’est étrange comme réaction, c’est incongru. Il n’y a pas que des femmes, de surcroît lesbiennes, qui sont féministes, mais les hommes ont le droit eux aussi de prôner l’égalité entre les hommes et les femmes dans la société.

Aussi, quelques fois, j’ai eu comme commentaire (désobligeant) qu’être féministe signifie que nous ne pouvons pas être féminine. La féminité et le féminisme sont compatibles, pourquoi ne le seraient-ils pas ? Pensez à Emma Watson, très chère Hermione, qui se bat pour le droit des femmes et qui, à mes yeux, est une des femmes les plus élégantes d’Hollywood.

De plus, une féministe ne déteste pas les hommes. Une femme féministe n’aimera certainement pas les hommes (ou femmes) qui posent des commentaires misogyne ou dégradant envers les femmes. L’on dira que je n’ai pas le sens de l’humour, mais des blagues de blondes, de brunes ou de rousses, pour le plaisir de rire des femmes ne m’intéressent pas. Je n’aime pas qu’on rabaisse un être humain, homme ou femme.

Depuis quelques années, le mouvement féministe s’étend bien plus loin que le seul mouvement profemme des années 1970 lancée par les premières défenseurs du mouvement. Le mouvement féministe s’étend maintenant au genre : binaire, non genré, masculin, féminin, etc. Parlant de genre, je ne féminise pas mes textes lorsque j’écris, parce que je ne crois pas nécessaire de le faire pour le moment. Peut-être que ma vision changera un jour, mais en ce moment je ne tiens pas à le faire. Je n’utilise pas les nouveaux termes féminisés comme « autrice ». Est-ce que cela fait de moi une moins bonne féministe ?

Finalement, une personne féministe, ce n’est rien de plus qu’une personne normale. Une personne qui dans ses valeurs prône une égalité des sexes. On ne peut pas définir par l’apparence si une femme ou un homme est féministe, seulement les actions, les écrits et la pensée peuvent permettre de le déceler. Malgré toutes les définitions que j’ai lues, les cours que j’ai suivis, je n’arrive pas encore à saisir l’ampleur de ce mouvement de pensée.

Et pour vous, qu’est-ce que le féminisme ? Comment percevez-vous ce mouvement de pensée ? Va-t-il s’effriter avec les années qui passent ?

Marjorie

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :