Mon fils est rendu au ciel

Une de mes amies a perdu son fils aujourd’hui.

Sa vie oscillait entre vie et mort depuis ce matin. Pourtant, la mort a eu une plus grande emprise sur lui et c’est emparée de lui. Je suis croyante. Je sais qu’il y a un Dieu. Je sais qui il est, comment il veille sur nous reste toujours un mystère. Malgré tout il y a un être puissant qui nous as créer. C’est dans ces moments dificiles que je me sens ébranlée dans mes croyances. Mon amie devra enterré son fils et cette dureté de la vie me fait douter de la bonté de ce Dieu tout puissant. Le vertige m’as prise lorsque j’ai lu la nouvelle sur mon téléphone. Mon coeur à tout de suite compris la douleur et il a entamé un sprint. J’avais beau regardé de tout côté, le sol ne semblait encore impalpable. Mon amie devait se marier dans moins de deux semaines. Tout allait changer maintenant. LA fatalité, le destin, appelez le comme vous voulez, c’est chargé de modifier son horaire. Je ne pouvais pas m’empêcher de me revoir démolie le 8 juillet 2015 au soir. C’était la veille de ma fête et la journée des funérailles de Marc-Antoine marquait le départ de nos vacances floridiennes annuelles.

Ma chère amie, autant que je comprenais son désarois, me laissait sans mots. Sûrement parce queje savais qu’aucun mot ne pourrais la réconforter. Adolescente, j’écrivais lorsque, surprenament, les mots me manquait. Comme si sur papier, les mots arrivaient à couler mieux. Justement, cette semaine, je venais de finir un roman que mon amie m’avait getillement prêté. Dans Charmer, s’égarer et mourir de Christine Orban, l’auteure retrace librement la vie de Marie-Antoinette. Sa mort a dû la marquer grandement car la majorité du roman traite des derniers mois de la vie de la dernière reine de France. Le testament de Marie-Antoinette m’est revenu à l’esprit. Ce résignement de sa situation, cette quiétude qui semblait l’Accompagnée avant de monter sur l’échafaus. Comment a-t-elle fait? Elle dira d’elle-même  »c’est dans le malheur qu’on sent davantage ce qu’on est » (Hélène Delalex, Un jour avec Marie-Antoinette. L’on dira d’elle  »qu’avec la prise de consience, cette ancienne belle endormie saura puiser en elle la force de se battre.

On m’a aussi souvent demandé comment j’avais fait et comment je fais toujours pour survivre à mon mari. Il n’y a que dans l’épreuve qu’un esprit fort trouvera la force. Comment l’on fait pour bien vivre un deuil? Où trouver la force de continuer? Je n’ai maheureusement pas la réponse. je ne crois pas un jour parvenir à la trouver non plus. Tout ce que je sais, c’est que ma vie, mes peines et mes angoisses, je les vis au jour le jour en espérant que le lendemain ou le surlendemain, elles auront perdu ma trace et que la joie et le bonheure reviendront. Mais il faut être patient, j’y ai mis quelques années avant de parvenir à semer mes angoisses. Aucun deuil n’est similaire, je ne peux que comprendre qu’une infime partie de ce que ma chère amie vit, mais c’est cette simple compréhension qui me brise le coeur.

Les mots ont calmé mes étourdissements, ils ont calmés mon coeur en cavale. Je voudrais qu’ils réconfortent mon amie, la rassure, que la vie peut être dure et ingrate, mais qu’il y aura toujours de l’espoir dans le futur.

Marjorie

bright-bulb-dark-132340.jpg

 »Happiness can be found in the darkest of times, if one only remenbers to turn on the light. » (J.K. Rowling, Harry Potter and the Prisoner of Azkaban)

Crédit photo: Olivier pour Karma photo

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :