Diversité corporelle et pression sociale

Depuis longtemps, l’image de la femme a été utilisée pour satisfaire le bon plaisir des consommateurs d’arts. Les Vénus, Diane et autres déesses étaient peintes selon une beauté parfaite pour satisfaire les acheteurs. Courbes parfaites, peau de lait, seins ronds comme des melons, longues chevelures soyeuses et parfaitement ondulantes, la femme en art était dépeinte comme l’idéal inaccessible. Le nu féminin était ainsi justifié par le parallèle historique de la Vénus ou d’Ève au jardin qui était les personnages sources de ces représentations idéalisées. Ces personnages étaient bien plus près du créneau de mutantes parfaites et de la statuaire antique.

Alexandre Cabanel, La naissance de Vénus, 1863

Au XIXe siècle, les artistes tentent, avec le nu, un retour vers plus de réalisme dans la représentation. Lorsque Courbet présenta ses baigneuses, le scandale éclata au Salon. Ce nu est trop cru ! On y reconnaissait la femme moderne, désabusée. Un premier nu réaliste qui annonce le Déjeuner sur l’herbe de Manet. Les Baigneuses de Courbet ont été qualifiées de grossières, non idéalisées comme la tradition académique le demandait. Elles ont le corps généreux, les pieds sales et une véracité charnelle dans leurs peaux imparfaites. Courbet aura recopié tous les plis du corps réel de son modèle, sans la lisser comme les académiciens le faisaient. Aussi, l’artiste offensera encore dans la figuration de ces femmes dévêtues et non simplement nues. On y voit les vêtements dans la représentation ce qui suggère le libre arbitre de la femme qui aurait choisi de se dénuder.

Courbet, Les baigneuses, 1853

Depuis lundi, un article de Narcity (retiré, mais cité chez TVA Nouvelles) a créé beaucoup de vague dans la communauté d’Instagram. L’article, «Alexandra C., Chloé Dumont et Stef MissFit partagent leur diète extrême pour Osheaga», a été publié lundi avant d’être supprimé un peu plus tard par le site web. Avec toute la houle que cet article a engendrée, j’en suis venue à repenser à mes cours d’histoire de l’art. Comment se fait-il que depuis le XIXe siècle, où le mouvement réaliste prônait un art plus vrai, nous n’ayons pas vraiment progressé dans limage que nous diffusons de la femme? Les médias utilisent encore l’idéalisation du corps de la femme pour avoir plus de  »clics » et attirer un public plus vaste. Ces influenceuses se sont ainsi retrouvées bombardées de commentaires plus ou moins haineux sur cette supposée diète extrême. «J’ai de la peine et je suis profondément blessée que des femmes ont cru en cet article qui n’avait évidemment aucun sens», a écrit Stéphanie Derome dans un de ses story Instagram.

Chloé Dumont et son corps post partum

Je prône une santé mentale depuis un moment déjà, mais cette semaine j’ai réalisé que cette dite santé mentale passait par plusieurs facteurs et influenceurs externes. Je peux me dire tous les matins que je suis belle, entendre mon amoureux me le dire tous les jours, recevoir des mots doux de mes jumeaux, mais dès que j’ouvre mon téléphone où que je sorte travailler, je suis seule avec moi-même. Pour créer un changement, il faut commencer par soi. S’aimer comme on est, avec nos ventres mous et notre surplus de gras dans les cuisses. Il faut apprécier des peaux différentes qui sont parfois graisseuses ou acnéiques. Pour prôner la diversité corporelle, il faut s’aimer comme on est, cesser de se comparer, de vouloir être comme une autre. Ce n’est qu’en prenant plus de 30 lb que j’ai réalisé que mon corps était parfait comme il l’était. Maintenant, je travaille tous les jours pour continuer d’aimer ce nouveau corps, trop gros, avec une taille plus épaisse, des bras plus gros et des cuisses plus larges.

Dans tout le mode, il n’y a qu’une Marjorie Charbonneau et si je tente de devenir une autre, Marjorie Charbonneau cessera d’exister.

Prônons la diversité corporelle

Marjorie

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer
%d blogueurs aiment cette page :